Header image  
Nomades sur les fils du temps et des mots...  
  ACCUEIL ::
   
 
Hawaale (Xawaale)

Le Hawaale ou le transfert de compassion et d’amour…

Il y a quelques années j’avais essayé d’expliquer le rôle joué par le hawaale au sein de la société somalienne.
J’avais pour cela évoqué différents points qui ont permis à ce système de s’installer et de perdurer en dépit de tout : car ni la destruction totale des toutes les infrastructures financières, administratives et politiques de ce pays, ni l’absence de banques, de caisses postales, d’agence de transfère d’argent reconnue comme telle, n’ont réussis à le stopper ; bien au contraire, ils ont été à la base de sa naissance.
Quant aux  infrastructures routières et de communications, ils avaient beau être rasées et le monde entière se trouver en exode massif ; rien n’a jamais empêché le hawaale et de fonctionner  et de remplir son rôle de régulateur et de maintient de la vie en plein guerre civile.

Il est difficile d’expliquer à un monde structuré et en sécurité, l’importance du hawaale pour la survie de la société somalienne ; sans lui les pertes en vie humaines auraient été bien plus élevées. Parce que le hawaale n’est pas seulement un transfère d’argent, il véhicule aussi une somme de compassion, un témoignage d’amour et de reconnaissance envers les anciens et la partie la plus faible de la population restés prisonnières derrière les frontières de la guerre civile ; non seulement il protége la vie, mais concours aussi au maintient des liens familiaux et spirituels entre les deux parties : entre celui qui est resté en arrière et celui qui est partie avec la charge de protéger le fil de la vie.

Pour vous donner une idée de l’ampleur du phénomène, imaginez-vous tracer les lignes de ces transferts sur une carte du monde, vous verriez alors le globe terrestre se recouvrir  d’une trame si dense que vous auriez du mal à trouver un espace libre : de l’Australie au Canada ; de la Terre de Feu à la Terre de Glace du nord de l’Europe ; de la Chine jusqu’aux Amériques : là ou vît  et respire un somalien, le hawaale existe et tisse les toiles de la vie : un simple transfert équivaut à une corde vers un nombre infinis de points pour arriver à infléchir des destins qui autrement viendraient grossir les rangs des victimes de la guerre civile et des famines .

Cependant, le monde étant ce qu’il est,  nous ne pouvons pas ignorer ou nier l’existence de structures intéressé par le hawaale pour d’autres raisons que philanthropiques :  cette masse d’argent a de quoi attirer toutes les convoitises, et tous les dérapages : un contrôle doit donc être exercé et la route être aussi transparente que le cristal  : mais cela ne sera possible qu’à une seule condition : la stabilisation de la Somalie. aaa

retour
 
 
    Somaliway.com ©1999-2012