habloow : les tisserandes de la paix - la suite 2
 
Nomades sur les fils du temps et des saveurs...  
  ACCUEIL ::
  La femme est le rayon de la lumiere divine. rumi
Sublime Somalie
large product photo   La femme nomade:- gardienne des traditions

Dans l'histoire de la tradition somalienne, ces femmes ont toujours été un trait d'union entre les différents clans, elles ont été une voie de rapprochement et de pacification : à travers les alliances conclues grâce à elles, ces femmes s'installent définitivement à la croisée des chemins de la paix.
Dans l'équation nomade et pâturages, il y a un personnage qui a une place prépondérante au sein de la famille nomade : il s'agit de la femme nomade.
Du déchargement de la caravane à la construction de la hutte ; de l'approvisionnement en eau à la préparation de la nourriture ; de la charge des enfants à celui du petit bétail, la femme nomade ne manque pas de travail : elle est au centre de toutes les activités du campement et doit en plus veiller au bien-être du maître de la maison et de tous les autres éléments masculins du foyer.
Dés sa plus jeune âge, elle a été confrontée, à l'instar de sa mère, au travail harassant et aux responsabilités inhérentes à leur mode de vie.
Mariée vraisemblablement à un âge ou l'on joue encore à la poupée, cette femme-enfant, dont on a pris soin de brider les élans sentimentaux et physiques, mène de main de maître son petit monde, et la citadine que j'étais n'en revient pas encore d'avoir été témoin d'une telle performance, d'une telle abnégation et d'une telle générosité; j'oserais même dire d'une telle joie de vivre lorsque le sort lui accorde quelque répit.
aaa

crédit photo:
-cillaan:sakiin55@hotmail.com //
-healingevilpossession : osmanart

suite

 
 
Infos
Somaliway.com ©1999-2012