faal: danses ritualistes : Wadhooye et Maame 2
 
Nomades sur les fils du temps et des esprits...  
  Faal ::
    " La magie noire et la magie blanche ne sont pas des forces différentes : c'est l'application soit destructive soit constructive de la même force ". JdH
faal: danses ritualistes : Wadhooye et Maame 2- XIIbis

Chacun des personnages fétiches divers possède un hymne spécial, par exemple, lorsqu'on suppose que l'un des chefs de la hiérarchie, Wadhooye, 'réside' dans le corps de la victime, la calaqaad officiant lors de tous les rites Saar et Mingis, chante les mots suivants : -

Wadhooye
Wadhooye

soo dhacyey
Saarlaa ogaa ;
wuxuu doonayaa
daylooy laxdii ;
wuxuu doonayaa
aqal daahyoweyn
deewali xariiruu
doonayaa…
"wadhooye" s'en va ( du corps de la victime)
wadhooye désire
un brébis (lax) dont la tâche noire s'étend de la tête à la poitrine ( comme sacrifice) ;
une hutte (aqal) confortable aux lourds rideaux (dans laquelle doivent se dérouler les rites Samrad et Sharad ;
une Deewaali de soie (ceinture brodée pour dames).."

Hiid a aussi ses propres chants à savoir : -

Hiidow baxey
hee-bee
hilib-hilin hayow
Hiidow baxey
hee-hee..
hala dhalay watow
Hiidow baxey
shaydaan hurdow
Hiidow baxey
meygaag hurdow
Hiidow baxey
haragwaxar sitow
Hiidow baxey..
"Oh, Hiid
tout-puissant
suivant des sentiers tortueux,
possesseur de chameaux laitiers (hala dhalay)
démon endormi
sous l'arbre 'meygaag',
porteur de guenilles (hilif)
et de peaux de chevreau (harag-waxar)
va-t'en du corps de la victime)…"
XIIbis
 
 
 
Infos
Somaliway.com ©1999-2012