Soor
 
Nomades sur les fils du temps et des saveurs...  
  catalogue ::

 

 

 
Soor : le plat emblématique

S'il fallait un jour choisir un plat pour fédérer l'ensemble des pays de l'Afrique de l'Est, du Sud et de l'Ouest: de Djibouti en passant par la Somalie; du Kenya en passant par le Zimbabwe, de l'Afrique du Sud en passant en Afrique de l'Ouest : ce plat serait celui que l'on nomme :

en Afrique
'soor' en Somalie 'pap' ou 'mealie-meal' en Afrique du Sud 'umngqusho' chez les Bantu 'Ogi, Akamu, Eba' ainsi que 'Garri ou Gari' pour les Yoruba au Nigeria 'ugali' partout où le Swalihi scande si bien la vie
'nshima' en Zambia et Malawi 'fufu' en Afrique de l'Ouest ' tô' au Mali 'sadza' au Zimbabwe   'banku' en Afrique de l'Ouest
en Occident
'grits' en Amérique       ' funchi' aux Caraïbes       'kachamak' en Bulgarie
  'polenta' en Italie            
 

L' 'influence de ce plat ne s'arrête nullement en Afrique, il part coloniser l'Amérique sous le nom de 'grits', en Italie il répond au doux nom de 'polenta', il devient 'mamaliga et kachamak' en Romania et en Bulgarie : il traverse encore les Océans et le voilà aux Caraïbes sous le nom de 'funchi' : alors qu'attendons-nous pour le nommer membre permanent des Nations Unis?

Fait avec de la farine de maïs ou du sorgho comme en Somalie, ce plat peut aussi se préparer avec de la farine du cassave, ou avec du mil. La caractéristique de ce plat est qu'il n'a pas de goût lui-même, et c'est ce qui le rend idéal pour les accompagnements.

Plat économique donc accessible à tous, il peut, selon les moyens, s'accommoder avec un peu de lait fermenté sucré ou pas, ou avec des légumes, ou lorsque cela est possible le voir se transformer jusqu'à prendre des couleurs festives.
La préparation traditionnelle de la farine de maïs ou de sorgho était jadis assez compliqué, et vous trouverez des explication dans la page des 'us et coutumes'; cependant aujourd'hui on trouve partout le produit tout prêt.

les recettes ou les astuces

 
 
Infos
Somaliway.com ©1999-2012