'QoryaCadde' XIX
 
Nomades sur les fils du temps et des légendes...  
  Accueil ::
    " La magie noire et la magie blanche ne sont pas des forces différentes : c'est l'application soit destructive soit constructive de la même force ". JdH
'QORYA-CADDE' XIX

A  l’ autre bout de la lignée paternelle les choses n‘ont pas toujours été faciles.

Bien qu’ils aient été partout connus et honorés dans l’ ensemble comme des guerriers dignes de ce noms, gens de parole et de confiance, très haut place sur  l’échelle dignitaire ;  ils avaient  cependant la fâcheuse  tendance à entrer en guerre pour un oui ou pour un non. ce qui les avait pratiquement décimés..
Le peu qui restait du groupe devait, quant à lui, se débrouiller pour survivre aux rituels: les jours de rencontre tribale.

L’ un d ‘entre eux, plus malin et plus dégourdi, avait, pour ne pas mourir de faim,
trouver le moyen d’obtenir la préséance dans toutes ces réunions.

Grace a ces connaissance en herbes médicinales il avait mis la main sur une qui donnait
l’apparence de la mort. il la réduisit en poudre et s’en imprégnât les mains juste avant
d’aller a une commémoration.

Lorsque le repas fut servi, les jeunes lui barrèrent le chemin vers la nourriture : qui comme on sait est servi dans le xero   plat unique  placé au centre de la natte .

De sa voix la plus profonde, il leur intima le silence, se fraya un chemin et tendit la main
au dessus du dôme de la nourriture, en prit une poignée et la jeta par la fenêtre.
Des oiseaux se jetèrent sur elle et en un instant furent terrasses

Epouvantés, les jeunes reculèrent d’un seul pas, et notre vieux malin se trouva aux premiers loges pour savourer et sa victoire et sa nourriture.
Depuis se jour , aucun repas ne déboutait sans sa bénédiction : tous craignant de mourir
si il en était autrement.

Et l’histoire amplifiant les légendes, il était devenu au fil du temps, celui qui avait aussi le pouvoir de dessécher toutes végétation sur son chemin.

Voila comment  un de mes ancêtre de la lignée paternel, entra lui aussi dans légende sous le nom de QORYACADDE =  Bois-sec ou Bois-blanc.

Je la rapporte telle qu’elle m’a été relatée par mon pére qui à sont tour l’avait reçu du sien et ainsi de suite, et telle que je l’ai transmise à ma fille : puisse la bénédiction des ancêtres nous englober toujours.-

XIII XVI XVII XVIII XIX  
 
 
Infos
Somaliway.com ©1999-2012