Echappee magiques - Ceriyama Guuriye
 
Nomades sur les fils du temps et des esprits...  
  Accueil ::
    " La magie noire et la magie blanche ne sont pas des forces différentes : c'est l'application soit destructive soit constructive de la même force ". JdH
'Ceeriyama-Guuriye' XVI

nomade

Ceeriyama-guuriye’ était désormais son nom , mais cela n’en avait pas toujours été ainsi, car comme tout jeune guerrier rien ne le prédestinait à ce rôle.

Né, dernier d’une grande fratrie, au sein d’une famille d’éleveurs, il était destiné à faire partie des guerriers-éleveurs, tandis que ses frères aînés devaient quant à eux assurer la poursuite de la lignée sacrée et magique de la famille. (au sein de la tribu le rôle de chacun est fixé selon le rang et la préséance et transmis en héritage.)

Pourtant, alors que ses frères reçevaient péniblement leurs ‘initiations’, le jeune ‘Baashi’ était, sans le savoir, déjà doué de tous les pouvoirs. Il réussit cependant, pendant un certain temps à mener une vie tranquille, jusqu’au jour ou la tribu entra en ‘colaad’ avec une autre tribu plus puissante.

Tandis que les guerriers se préparaient à la bataille, il fallait mettre à l’abri les éléments les plus faibles du maillon : vieux, enfants, femmes ainsi que les biens et le bétail.

-C’était le rôle de la Maison des ‘puissants-devins’ d’arrêter le jour de l’exode, de tracer le chemin et de protéger la caravane.-

-Les ‘allelo’ furent lancées, les ‘maryama’ dansèrent aux sons des invocations sacrés ; les ‘ wacad ’ s’inscrivirent dans le sable et le sacrifice fût effectué dans le respect des ancêtres.-

Et c’est ainsi qu’un jour au début de la saison du Deyr de l’année des 'saddex siddeedaad ' = ( Trois Huit ) , l’ensemble de la tribu se mit en route. Malheureusement à mi-chemin, les guetteurs rapportèrent que l'ennemi avait retrouvé leurs traces.

C’était encore aux ‘devins’ d’agir, mais ils avaient beau invoquer et tracer des signes dans l’espace, rien n’y fît.

Les femmes et les enfants commencèrent à paniquer car il n’y avait pas assez de guerriers pour assurer leur survie et c’est à cet instant précis que le jeune 'Bashi’ entra en action et en transe :

- il invoqua le ciel et la terre dans un langage ancestrale,

-il fît se rencontrer le vent et le sable :

et de ce mélange naquît un brouillard qui enveloppa la caravane et se déplaça avec elle, lui permettant ainsi d’échapper à l’énnemi.-

De ce jour le jeune ‘Bashi’ ne fût plus, et Ceeriyama-guuriye ( celui qui fait voyager le brouillard ) vint au monde et entra dans la légende.

Voilà ce que fût le destin de ‘Ceeryama-guuriye’, un de mes ancêtres.

Je la rapporte telle qu’elle m’a été relatée par ma mère qui à sont tour l’avait reçu de la sienne et ainsi de suite, et telle que je l’ai transmise à ma fille : puisse la bénédiction des ancêtres nous englober toujours.-

XIII XVI XVII XVIII XIX  
 
 
Infos
Somaliway.com ©1999-2012